où il est question du démantèlement d’une éolienne

Dans quelques années plusieurs milliers de cadavres d’éoliennes devraient hanter le paysage français. Raison de cette catastrophe écologique annoncée, plus personne pour assumer le prétendu coût faramineux du démantèlement. Les sociétés écrans gestionnaires auront bien sûr fait faillite, les paysans n’auront pas les sous pour payer et les collectivités seront jugées irresponsables…

En ce qui concerne la création du futur Parc éolien du canton de Saint-Etienne de Lugdares, Il faut savoir que les baux emphytéotiques seront signés pour 40 ans. Il faut savoir également qu’il est stipulé dans ces baux qu’en cas de cessation d’activité il appartiendra à l’exploitant de démanteler l’éolienne.

Au sujet du coût du démantèlement d’une éolienne, là encore les estimations vont de zéro le mégawatt démantelè (la récupération de la ferraille rembourse le coût total du démantèlement) à 300 000 € le mégawatt démantelé (source vent de colère).

 éoliennes

 Dans un souci de couvrir le risque d’une éventuelle défaillance du promoteur, le parlement a voté une loi qui contraint le promoteur à provisionner le démantèlement de l’éolienne. « Au terme de son utilisation, tout exploitant d’une éolienne est responsable de son démantèlement et de la remise en état du site (article L. 553‑3 du code de l’environnement). Il doit, au cours de l’exploitation, constituer les garanties financières nécessaires à ces opérations. » Cette loi (comme beaucoup d’autres) est en attente de la parution des décrets d’application. Ces décrets devraient paraitre avant la fin de l’année. Si toutefois les décrets n’étaient pas parus avant la signature des baux avec EDF Energies Nouvelles, cette dernière s’est engagée à anticiper l’application de ladite loi.

Cette loi met donc un terme à la polémique sur les estimations du coût du démantèlement d’une éolienne. Fermez le ban !

où il est question du lait de vache

lait de vache

Eoliennes du Cros-de-Géorand en Ardèche

Où il est question du prix des maisons

Samedi 16 aout à Saint-Etienne de Lugdares, lors du débat « éoliennes », en marge des interventions, le ton est monté dans le fond de la salle. Sujet de la presque échauffourée, le prix des maisons. Il faut dire que la dévaluation du prix des maisons est un argument très souvent présenté par les opposants aux éoliennes. Cet argument appelle plusieurs remarques. Tout d’abord en allant faire un petit tour sur internet vous trouverez autant de rapports pour dire que les éoliennes n’ont aucune incidence sur le prix des maisons que de rapports qui brandissent une dévaluation de 30% à 50 % du prix de l’immobilier. Autant d’avis divergeants, qui correspondent chaque fois à des situations particulières. Savez-vous par exemple que le prix du terrain à bâtir se négocie autour de 80 € le mètre carré à Vallon Pont d’Arc et 16 € le mètre carré à Saint-Etienne de Lugdares un rapport de 1 à 5. N’évoquons pas ici la vente de la maison Léopolda à Villefranche sur mer vendue 500 000 millions d’€ (plus de 5 fois la totalité des bénéfices réalisés par la filière éolienne aujourd’hui en France) à un Russe. Quand on sait que le roi des belges avait acquis cette demeure pour le franc symbolique. Tout cela pour dire que les extrapolations sont très hasardeuses en l’espèce.

On peut par contre en toute objectivité demander à ceux qui s’estiment être lésés, combien ils ont acheté leur maison ou combien a été évaluée leur maison en cas d’héritage. Ensuite appliquer une valorisation de leur bien à 6% par an (estimation taux d’intéret pour actualisation tract avenir nature). Prendre bien sur en compte tous les travaux entrepris durant ces années. Ensuite on pourra deviser sur des éventuelles pertes.

Nous ne sommes pas ici à faire du maquignonnage où estimer vendre avec une moindre plus value constituerait une perte. Quand on se situe dans une logique spéculative on doit être en capacité d’accepter la notion de risque.

maison Léopolda

 Acquise en 1902 par le des Belges Leopold II au franc symbolique, la propriété de huit hectares a été acheté par un oligarque russe pour 500 millions d’euros. : Photo Eric Dulière

où il est question de taxe professionnelle

Courant juin deux citoyens vigilants du canton de Saint-Etienne de Lugdares ont obtenu un rendez-vous avec quatre membres du cabinet ministériel d’Eric Woerth secrétaire d’Etat au budget. En effet après avoir eu communication des chiffres de la taxe professionnelle (TP) générée par le parc éolien de Cham Longe et collectée par la commune de Saint-Etienne de Lugdares et la communauté de communes, nos deux citoyens zélés sont partis à la capitale vérifier les calculs des services fiscaux ardéchois. Imaginez qu’il y ai eu des erreurs et que notre multinationale ait payé trop de TP !

Il est certain que les ressources générées par la TP collectée grâce aux éoliennes est un des arguments de ceux qui œuvrent pour la concrétisation du prochain Parc. Démontrer que cela ne rapporte rien, que les services fiscaux se trompent, eut été une aubaine pour les adversaires du projet. Aux dernières nouvelles cette démarche parisienne de vérification-dénonciation a fait long feu. De toute façon, s’il y avait eu erreur, appartenait-il à nos deux contribuables d’intervernir pour défendre les intérets de Boralex au détriment des ressources de la collectivité ?

oliennevache.jpg

Vaches paissant aux pieds des éoliennes de Saint-Clément en Ardèche.

Certains voudraient nous laisser entendre que les chiffres de la Taxe Professionnelle (TP) générée par les éoliennes sont compliqués, tordus et abscons. En fait il n’en ait rien. Ci-aprés démonstration.

La commune de Saint-Clément voisine du Mont Gerbier des Joncs, a installé sur sa commune deux éoliennes de 0,6 mégawatt de capacité chacune, le maire a communiqué le chiffres du montant de la TP collecté par sa commune. On dispose également des chiffres de la TP collectée pour Cham Longe.

La TP est fonction d’une part de l’assiette fiscale estimée par les services fiscaux et d’autre part du taux d’imposition appliqué par les collectivités. Par exemple à Saint-Clément le Taux d’imposition est de 23,69% alors qu’il est de 12% (commune + communauté de communes) à Saint-Etienne de Lugdares. Que ce soit à Saint-Clément ou à Cham Longe les services fiscaux ont estimé l’assiette fiscale du mégawatt (après abattement) à 103 000 € (plus ou moins 5% selon la capacité). Soit une taxe collectée de 27 000 € pour Saint-Clément (qui n’appartient pas à une communauté de communes) et 209 825 € pour Saint-Etienne de Lugdares et sa Communauté de communes.

Ci-après détail du cacul :

Saint-Clément 1,2 méga * 98 333 (assiette par méga) * 23,69% = 27 954 € de Taxe Professionnelle collectée.

Saint-Etienne de Lugdares : 16,5 méga *106 061 (assiette par méga) * 11,99% = 209 825 € de Taxe Professionnelle collectée.

Pour qui se donne la peine de prendre cinq minutes et de faire confiance aux services fiscaux pour l’évaluation de l’assiette fiscale, le calcul est à la portée de chacun.

où il est question d’un petit problème de calcul*

Petit problème posé à des élèves de CM1. 

Aujourd’hui en 2008, vous êtes une entreprise qui dispose d’un parc de machines capables de produire en tout 2 500 mégawatts/heure d’électricité.  Vos machines ne tournent à plein régime que le quart du temps. Vous vendez 83 € le mégawatt heures à EDF. Votre bénéfice est de 20 %  Des mesures gouvernementales vous imposent de décupler (multiplier par 10) votre capacité de production en 2020. Le groupe TOTAL a réalisé en 2008 un bénéfice de 16 milliards d’€ (Source hebdomadaire Marianne semaine du 15 aout 2008)

Questions

  1. Combien vous produirez de mégawatt en 2008 ? (4,5 points)

  2. Combien vous réalisez de chiffre d’affaires en 2008 (en milliards d’€) ? (3,5 points)

  3. Combien vous réalisez de bénéfice en 2008 (en milliard d’€) ? (2 points)

  4. Combien vous produirez de mégawatts en 2020 lorsque vous aurez atteint l’objectif gouvernemental ? (2 points)

  5. Combien vous réaliserez de Chiffre d’affaires en 2020 ? (en milliards d’€) (3 points)

  6. Combien vous réaliserez de bénéfice en 2020 ? (en milliards d’€) (2 points)

  7. Quand vous aurez atteint l’objectif fixé par le gouvernement combien d’années (arrondies à l’unité) vous faudra-t-il pour atteindre un bénéfice équivalent à celui du groupe TOTAL réalisé en 2008  ? (3 points)

En souvenir de ma maîtresse de CM1

où il est question d'un petit problème de calcul* dans benefice doc résolution petit problème

où il est question de santé

oleblog2.jpg

Les opposants aux éoliennes savent insinuer la peur. La peur de tomber malade, la peur de mourir qui rode en chacun de nous plus ou moins inconsciemment. Ils savent que jamais le rationnel ne peut combattre l’irrationnel.  Il est important de souligner que les dangers des infrasons relèvent du pur fantasme et que si certaines personnes peuvent constater des effets négatifs sur leur santé c’est parce qu’elles s’en sont convaincues elles-mêmes. Ce serait en quelque sorte un effet Placébo inversé. Le pharmacien Couet, nous fait répéter vingt fois matin et soir  »tous les jours à tous les points de vue je vais de mieux en mieux ». L’antiéolien nous incruste dans nos têtes « les éoliennes sont dangereuses pour ma santé, je vais tomber malade ». 

 Dans certaines tribus d’Afrique chaque enfant à sa naissance à un aliment Tabou. Toute sa vie il n’aura pas le droit d’y toucher sous peine de mourir. Dans une de ces tribus, un jour, un bon français a eu la délicatesse de faire manger à son insu une banane à un des membres de la tribu alors que c’était son aliment tabou. La mort ne l’a pas cueilli. Sauf que notre bon français n’a pas résisté après quelques jours à avouer sa farce. De cette farce notre malheureux a trépassé dans la nuit.

 oleblog.jpg

Etrangement depuis la série de fuites constatées au Tricastin les anti éoliens n’osent plus trop parler d’effets sur la santé. Il est vrai que la sagesse populaire a adopté depuis longtemps l’adage « de deux maux il faut toujours choisir le moindre ». Voici pour tenter de vous faire une idée « rationnelle » des risques encourus sur votre santée, suite à l’installation d’éoliennes, l’adresse de deux liens qui vous mèneront à deux rapports, l »un élaboré par « l’Académie de Médecine »

http://www.academie-medecine.fr/sites_thematiques/EOLIENNES/chouard_rapp_14mars_2006.htm et l’autre par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail(AFSSET).  http://www.afsse.fr/index.php?pageid=1862&parentid=523  

 

Où il est question de goûts et de couleurs

Même s’il n’est pas toujours ouvertement affiché, l’argument « les éoliennes ce n’est pas beau ça défigurent le paysage » est certainement l’argument le plus utilisé pour remonter la population contre les projets d’implantation d’éoliennes. Pourtant Yan Artus Bertrand vient de comparer un champ d’éoliennes à un champ de Marguerites. Certains les trouvent élégantes, d’autres venues d’un autre monde, enfin elles sont en train d’être acceptées par la population. Parce qu’au fond avec tout ce qu’il se passe, plus ça va, plus on a envie de les trouver sympathiques nos éoliennes.

lever de lune sur éole

La tour Eiffel devait initialement être détruite au bout de 20 ans, en 1909. De nombreux parisiens souhaiteront qu’elle disparaisse.

« Je me demande ce qu’on conclura de notre génération si quelque prochaine émeute ne déboulonne pas cette haute pyramide d’échelles de fer, squelette disgracieux et géant, dont la base semble faite pour porter un formidable monument de Cyclopes et qui avorte en un ridicule et mince profil de cheminée d’usine. »

Guy de Maupassant (1850-1893), La vie errante, 1890.

Publiée dans le journal Le Temps, cette “Protestation contre la Tour de M. Eiffel” est adressée à M. Alphand, directeur des travaux de l’Exposition. Elle est signée de quelques grands noms du monde des lettres et des arts : Charles Gounod, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, François Coppée, Leconte de Lisle, Sully Prudhomme, William Bouguereau, Ernest Meissonier, Victorien Sardou, Charles Garnier et d’autres que la postérité a moins favorisés. D’autres pamphlétaires renchérissent sur cette violente diatribe, et les injures fusent : “ce lampadaire véritablement tragique” (Léon Bloy); “ce squelette de beffroi”(Paul Verlaine); “ce mât de fer aux durs agrès, inachevé, confus, difforme” (François Coppée); “un tuyau d’usine en construction, une carcasse qui attend d’être remplie par des pierres de taille ou des briques, ce grillage infundibuliforme, ce suppositoire criblé de trous” (Joris-Karl Huysmans). Les polémiques s’éteindront d’elles-mêmes à l’achèvement de la Tour, devant la présence incontestable de l’œuvre achevée et face à l’immense succès populaire qu’elle rencontre. Elle reçoit deux millions de visiteurs pendant l’Exposition de 1889.  

Extrait de la “Protestation contre la Tour de M. Eiffel”, 1887

 » Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu’ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel, que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d’esprit de justice, a déjà baptisée du nom de tour de Babel. (…) La ville de Paris va-t-elle donc s’associer plus longtemps aux baroques, aux mercantiles imaginations d’un constructeur de machines, pour s’enlaidir irréparablement et se déshonorer ? (…). Il suffit d’ailleurs, pour se rendre compte de ce que nous avançons, de se figurer un instant une tour vertigineusement ridicule, dominant Paris, ainsi qu’une noire et gigantesque cheminée d’usine, écrasant de sa masse barbare (…) tous nos monuments humiliés, toutes nos architectures rapetissées, qui disparaîtront dans ce rêve stupéfiant. Et, pendant vingt ans, nous verrons s’allonger sur la ville entière, frémissante encore du génie de tant de siècles, nous verrons s’allonger comme une tache d’encre l’ombre odieuse de l’odieuse colonne de tôle boulonnée. ».

où il est question d’échelle

hudoursuperpositiondes2photomontages.jpg 

Sur ce photomontage, vous pouvez observer :    En blanc : Eoliennedu projet actuel d’EDF Energies Nouvelles (les lieux exacts d’implantation ne sont toujours pas définitifs).   En rouge : Eoliennes représentées par Avenir Nature sur les photos que l’association anti-éoliennes diffuse, superposées sur le photomontage d’EDF Energies Nouvelles aux mêmes endroits et à la même échelle

où il est question d'échelle dans photomontage doc vue huédour + coupe

EDF énergie nouvelle, promoteur du projet, projette d’installer 13 éoliennes sur le canton de Saint-Etienne de Lugdares d’une capacité de 2,3 mégawatt chacune. Ces éoliennes ne dépasseront pas 120 mètres de haut – Mat + pales à la verticale

123



tosnordiques |
tos2008 |
La main qui pense ا&... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Panneaux solaires
| VOYANCE TAROT LE VRAI RENDE...
| tarotdeshumanistes